LIBERTY's Livres

Mon panier: 0

Ferronnerie en Europe au XXe siècle

Envoyé sous 24 Heures
Frais d'envoi réduits à 0.01 € pour la France   Frais d'envoi réduits à 0.01 € pour la France

Détails de l'ouvrage

Auteur : Karin Blanc
Éditeur : Monelle-Hayot (2015)
Reliure : Relié sous jaquette (672 pages couleurs) 24 cm x 28 cm
Langue(s) : Français
ISBN (EAN) : 978-2-903824-79-2 (9782903824792)

Description

Ferronnerie en Europe au XXe siècle, de K. Blanc, Ed. Monelle-Hayot, 24 cm x 28 cm, relié avec 672 pages couleurs

Ce superbe ouvrage très complet avec 672 pages couleur et avec plus de 720 illustrations présente la ferronnerie en Europe au XXe siècle.
Après un XIXe siècle de fonte, une véritable renaissance de la ferronnerie eut lieu en France dans la première moitié du XXe siècle, en particulier autour des Expositions internationales de 1925, 1931 et 1937. De nombreux témoignages en subsistent à Paris, Bordeaux, Lyon, Reims et Nancy, entre autres. Leurs auteurs sont aujourd'hui presque tous oubliés.
Cet ouvrage retrace la carrière d'une trentaine d'entre eux. Quelques-uns restèrent fidèles aux méthodes classiques de la ferronnerie, d'autres se mirent dès les années 1920 à utiliser la soudure autogène.
A travers plus de mille images, le livre présente leur ferronnerie d'architecture pour des banques, des grands magasins, des paquebots, des bureaux de poste, des centraux téléphoniques, des églises et des immeubles. Une superbe rampe d'escalier aux iris d'Emile Robert boulevard de Courcelles évoque celles du Théâtre des Champs-Élysées de Baguès. Les balcons de l'hôtel Lalique par Nics frères sur le cours Albert Ier renvoient à ceux de la maison-atelier d'Edgar Brandt boulevard Murat. L'horloge monumentale d'Adalbert Szabo pour la façade du Temps rue des Italiens annonce les lampadaires télescopiques de Raymond Subes pour le pont du Carrousel.
Le livre évoque également le travail plus délicat de ces artistes sur le mobilier, le luminaire, les vases, les pendules, les bijoux, les coupe-papier et même des objets du quotidien, tels des verseurs à vin. L'engouement pour la ferronnerie fut européen.
Certains artistes vinrent étudier auprès de leurs collègues à Paris. D'autres participèrent aux Expositions internationales. Plusieurs architectes dessinèrent la ferronnerie de leurs immeubles.
Le livre évoque plus brièvement les personnages en fer découpé de Franz Haguenauer à Vienne, le mobilier et les objets soulignés de métal de Gustave Serrurier-Bovy en Belgique, la ferronnerie d'architecture et d'art d'Éric Ehrström à Helsinki.
Le travail des frères Badia pour Antoni Gaudí i Cornet à Barcelone, celui d'Alessandro Mazzucotelli à Milan et de Giuseppe Michelucci à Florence, de Jan Eisenloeffel aux Pays-Bas, de Julia Keilowa à Varsovie, de Gyula Jungfer à Budapest est aussi présenté.
De même que les oeuvres d'après les dessins des architectes Jan Kotera et Josef Gocár à Prague, de Fyodor Schechtel à Moscou, de Gunnar Asplund à Stockholm et de Raimondo d'Aronco à Istanbul.

Principaux chapitres de l'ouvrage :

  • Introduction
  • Les artistes au fil des ans:
Adolphe Bergue, Marcel Bergue, Antoine Bernard, Louis d'Hière, Eugène Patois, Lucien Couade, Albert Couade, Baguès, Louis Bardin, Paul-Louis Brindeau de Jarny, Edouard Regius, Emile Robert, Auguste Dondelinger, Albert Schwartz, Nics frères, Edouard, Charles et Marcel Schenck, André Kovács, Adalbert Szabó, Louis Dalbet, Edgar Brandt, Paul Kiss, Louis Katona, Charles Piquet, Raymond Subes, Jean Malâtre et Maurice Tonnellier, Richard Desvallières, Gaspar Szetlák, Jean Prouvé, Gilbert Poillerat, Pierre Pérusat
  • Expositions et salons
  • Ferronnerie en Europe et ailleurs...
Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, Hongrie, Israël, Italie, Lettonie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République Tchèque, Royaume-Uni, Russie, Suède, Suisse, Turquie
  • Conclusion
  • Annexes
  • Bibliographie
  • Glossaire
  • Index

Les textes en Français sont de Karin Blanc.

English description

Ironwork in Europe in the 20th century

Details of the book

Author: Karin Blanc
Publisher: Monelle-Hayot (2015)
Binding: Hardcover w/jacket (672 color pages) 9-½ inches x 11 inches ( 24 cm x 28 cm )
Language(s): French
ISBN (EAN): 978-2-903824-79-2 (9782903824792)

Editorial Reviews

Ironwork in Europe in the 20th century, by K. Blanc, Ed. Monelle-Hayot, 9-½ inches x 11 inches ( 24 cm x 28 cm ), hardcover book with 672 full color pages

This great hardcover book with 672 full color pages and over 720 illustrations, presents ironwork in Europe in the 20th century.
After a 19th century cast iron, a real renaissance of ironwork took place in France in the first half of the 20th century, particularly around the International Expositions of 1925, 1931 and 1937. Numerous testimonies remain in Paris, Bordeaux, Lyon, Reims and Nancy, among others. Their authors are now almost all forgotten.
This book traces the career of thirty of them. Some remain faithful to traditional methods of ironwork, others began in the 1920s to use autogenous welding. Through more than a thousand pictures, the book presents their architectural ironwork for banks, department stores, ships, post offices, telephone exchanges, churches and buildings. A superb staircase ramp with iris of Emile Robert Boulevard de Courcelles evokes those of the Théâtre des Champs-Élysées by Baguès. The balconies of the hotel Lalique by Nics on the cours Albert Ier refer to those of Edgar Brandt house workshop Boulevard Murat. The Adalbert Szabo monumental clock of the "facade du Temps" rue des Italiens announces telescopic streetlights by Raymond Subes for the Pont du Carrousel.
The book also mentions the more delicate work of these artists on the furniture, lighting, vases, clocks, jewelry, paper cutter and even everyday items like wine pourers. The passion for metalwork was European.
Some artists come to study from their colleagues in Paris. Others participate to international exhibitions. Several architects design ironwork for their buildings.
The book briefly mentions iron characters cut of Franz Haguenauer in Vienna furniture and metal objects of Gustave Serrurier-Bovy in Belgium, the architectural and art ironwork of Eric Ehrström in Helsinki.
Are also presented, the work of the brothers Badia for Antoni Gaudí i Cornet in Barcelona, of Alessandro Mazzucotelli in Milan and Giuseppe Michelucci in Florence, of Jan Eisenloeffel in the Netherlands, of Julia Kelowna in Warsaw and Gyula Jungfer in Budapest.
As well as works from the drawings of architects January Kotera and Josef Gocár in Prague Fyodor Schechtel in Moscow, Gunnar Asplund in Stockholm and Raimondo of Aronco in Istanbul.

Contents:

  • Introduction
  • Artists over the years :
Adolphe Bergue, Marcel Bergue, Antoine Bernard, Louis d'Hière, Eugène Patois, Lucien Couade, Albert Couade, Baguès, Louis Bardin, Paul-Louis Brindeau de Jarny, Edouard Regius, Emile Robert, Auguste Dondelinger, Albert Schwartz, Nics frères, Edouard, Charles and Marcel Schenck, André Kovács, Adalbert Szabó, Louis Dalbet, Edgar Brandt, Paul Kiss, Louis Katona, Charles Piquet, Raymond Subes, Jean Malâtre and Maurice Tonnellier, Richard Desvallières, Gaspar Szetlák, Jean Prouvé, Gilbert Poillerat, Pierre Pérusat
  • Exhibitions and Shows
  • Ironwork in Europe and elsewhere ...
Austria, Belgium, Finland, Hungary, Israel, Italy, Latvia, Norway, Netherlands, Poland, Czech Republic, United Kingdom, Russia, Sweden, Switzerland, Turkey
  • Conclusion
  • Annexes
  • Bibliography
  • Glossary
  • Index

The French texts are written by Karin Blanc.


Haut de Page